Édito

voir c est savoir

« Voir c’est savoir »
enseigna Alfred de Musset.

Les fonds activistes naissent aux États Unis dans les années 60. Entre Hedge funds et fonds vautours, souvent les deux, ils se proclament chevaliers blancs des petits actionnaires, protecteur de la veuve et de l’orphelin. Ils tentent d’imposer leur stratégie de création de valeur par-dessus le management des entreprises, conduisant souvent celles-ci à leurs dépeçages ; la revente par appartement est une solution facile et lucrative. Cession d’actifs !!

logo

En 60 ans et par-delà l’image de sauveur qu’ils tentent de se donner, les grandes figures des fonds activistes comme Carl Icahn, Bill Ackman ou Paul Singer ont développé un outil d’ampleur militaire, symbole du nouvel impérialisme américain, pour renverser la gouvernance de grandes entreprises. Nexans, Safran, Danone et plus récemment encore Vivendi, se débattent des pratiques redoutables de certains fonds activistes : Influence, communications ciblées massives, déstabilisations, attaques informatiques, intimidations, financement intéressé d’ONG…

Certes leur arme principale est le droit qu’ils maîtrisent mieux que personne ; mais en parallèle certains ont développé et perfectionnent une cyber armée de communicants et d’as de l’informatique.

Nous sommes un groupe de petits actionnaires et analystes financiers. Nous nous réunissions quelques fois par an pour partager nos analyses et découvertes. Nous avons gagné mais aussi perdu. Introduits dans certains cercles économiques, nous bénéficions de points de vue initiés.

Nous souhaitons donner plus d’ampleur à nos réflexions, les partager.
Nous sommes consternés que les milieux politiques soient si loins de ces sujets pourtant si majeurs.

Alors nous décryptons les stratégies agressives des fonds activistes et suivons à la loupe chaque étape de leurs feuilletons, de ce que nous pouvons en voir et en comprendre ; nous imaginerons en rejouant les feuilletons à l’envers de quels moyens et ressources disposent ces fonds dans leurs opérations.

Nous ne dénonçons rien. Certains fonds activistes font un travail remarquable et reconnu ; celui qui investit son argent est légitime à défendre ses intérêts par tous les moyens légaux. Nous sommes animés par le besoin d’expliquer, d’éclaircir. On va vous faire voir !

Georges Duroy

00