Un fervent allié d’Elliott Management


Articles / mercredi, mars 20th, 2019
Partagez autour de vous !

Rare sont les sociétés qui déclareraient ouvertement leurs soutiens au fond activiste Elliott Management, Glass Lewis en est un.

Glass Lewis est une société américaine spécialisée dans le conseil aux actionnaires institutionnels et les votes par procuration. Fondée en 2003, la société américaine emploie 360 personnes à travers 3 bureaux aux USA (San Francisco (siège), New York, Kansas City) et 4 bureaux à l’étranger (Australie, Irlande, Allemagne et Royaume-Uni).

Glass Lewis est dirigée par Katherine Rabin (CEO), Stephen Gray (CFO) et John Wieck (COO). (aucun lien direct avec EM)

Glass Lewis est détenue majoritairement par le fonds de pension des enseignants de l’Ontario (Régime de retraite des enseignants de l’Ontario, RREO) et depuis 2013 par Alberta Investment Management Corp, à qui RREO a vendu 20% de sa participation initiale. RREO avait acquis Glass Lewis en 2007 pour 46 m$ auprès de la société chinoise, Xinhua Finance Ltd. Glass Lewis aurait réalisé un chiffre d’affaire de 42 m$ en 2017. Ses principaux concurrents sont ISS, MSCI et Kingsdale Advisors.

Les liens avec Elliott Management

En 2014, un an après son entrée au capital de Riverberd à hauteur de plus de 10%, Elliott a poussé la société américaine (spécialiste de la gestion des performances applicatives) à la vente. Elliott a supporté la reprise par la société de capital-investissement Thoma Bravo en partenariat avec RREO (actionnaire majoritaire de Glass Lewis).

https://www.afr.com/business/activist-elliott-gets-even-with-private-equity-20190104-h19pm0

https://www.reuters.com/article/us-riverbed-tech-m-a/riverbed-to-be-bought-by-thoma-bravo-ontario-teachers-idUSKBN0JT1KY20141215

Il s’avère également que Glass Lewis est un fervent supporter des idées d’Elliott. Voici quelques exemples de raids d’Elliott supportés ouvertement par Glass Lewis auprès des actionnaires des sociétés ciblées :

  • En mai 2018, Glass Lewis a recommandé aux actionnaires de Hyundai de voter contre le plan de changement de gouvernance initié par le Groupe et contre le projet de vente de certaines activités à la société affiliée Hyundai Glovis Co

http://www.theinvestor.co.kr/view.php?ud=20180516000841

https://www.thestar.com.my/business/business-news/2018/05/16/glass-lewis-joins-elliott-in-opposing-hyundai-merger/

  • En avril 2018, Glass Lewis a recommandé aux actionnaires de Tim d’apporter leur soutien aux propositions d’Elliott visant à remplacer 6 membres du conseil d’administration nommés par Vivendi

https://fr.reutersmedia.net/article/businessNews/idFRKBN1HF0QM-OFRBS

En février 2017, Glass Lewis a communiqué sur le raid d’Elliott chez Alliance Trust mettant en avant les bénéfices tirés des modifications structurelles de la société et des changements de management orchestrés par Elliott

http://glasslewis.com/activist-elliott-exit-alliance-achieving-aims/

  • En mai 2013, Glass Lewis a recommandé aux actionnaires de voter pour les 5 candidats proposés par Elliott pour siéger au conseil d’administration de Hess

https://www.reuters.com/article/hesscorp-shareholders-board-idUSL3N0DK24P20130503

  • En mai 2017, Glass Lewis a soutenu Elliott dans sa campagne d’obtention de 3 sièges au conseil d’administration d’Arconic

https://www.ft.com/content/e8d818da-3ef6-11e7-9d56-25f963e998b2

  • En juillet 2015, Glass Lewis a soutenu Elliott via une note adressée aux actionnaires de C&T sur le caractère peu attractif de l’offre de reprise par Cheil Insdustries (« profoundfly unattractive »)

Https://www.cnbc.com/2015/07/02/glass-lewis-tells-samsung-ct-holders-to-reject-merger-boosts-elliott-campaign.html

  • En décembre 2018, Glass Lewis a relevé des problèmes quant à l’organisation de la gouvernance de Pernord Ricard, supportant ainsi la volonté de changement d’Elliott

https://www.irishtimes.com/business/agribusiness-and-food/activist-shareholder-targets-owner-of-jameson-seeks-restructuring-1.3729134

  • En décembre 2018, Glass Lewis a supporté la reprise d’Alpine Electonics par la société japonaise Alps Electric. Elliott possède une participation de près de 10% chez Alpine Electronics et serait favorable au deal selon les rumeurs

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-12-03/hedge-fund-oasis-seen-thwarted-      

Glass Lewis ne s’oppose que très rarement aux motivations d’Elliott Management :

  • Glass Lewis a recommandé aux actionnaires d’Uniper en mai 2018 de s’opposer à la volonté d’Elliott de mener une enquête pour savoir si la direction d’Uniper avait cherché à bloquer la vente d’une grosse participation à Fortum

https://www.handelsblatt.com/today/companies/power-play-uniper-faces-probe-over-fortum-takeover-bid/23582178.html?ticket=ST-938221-5AcBv5z5MDxCTsLy17Se-ap2

Laisser un commentaire