La baisse du cours de Tesla donne raison aux « short sellers »


Articles / jeudi, janvier 3rd, 2019
Partagez autour de vous !

L’action de Tesla s’écroule de 8,71% en bourse, mercredi 2 janvier 2019. Le constructeur automobile connu pour ses voitures électriques sportives et de luxe, a livré moins de modèles que prévu. Les « shorts seller » ou vendeurs à découvert, comptent leurs gains sur le dossier.

La cadence de production de la Tesla Model 3 continue à augmenter, insuffisamment toutefois au goût des investisseurs.

Tesla n’a pas répondu aux attentes du marché en faisant part d’un nombre de livraisons plus bas que prévu. Cause suffisante pour diminuer la valeur de l’action de 8,71 % après l’ouverture de la séance.

À 300 véhicules de l’objectif !

C’est à 300 véhicules près que l’objectif n’a pas été atteint. Elon Musk, PDG du groupe, soulignait avoir livré 90.700 voitures au quatrième semestre 2018, équivalent à une hausse de plus de 8% par rapport au trimestre précédent.

Cela reste bien entendu une performance, cependant, que le nombre attendu était de 91.000 voitures si l’on en croit les analystes interrogés par la société de gestion de données financières FactSet.

Dans un communiqué, l’entreprise indique avoir livré 245.240 voitures au total « Pour remettre notre croissance en perspective, nous avons livré presque autant de véhicules en 2018 que pendant toutes les années précédentes combinées »

Tesla souligne également ce tour de force : le nombre de livraisons a été presque multiplié par trois, passant de 120.000 véhicules début 2018 à 350.000 véhicules fin 2018. En parallèle, 86.555 véhicules ont été produits au quatrième trimestre, soit environ plus 8% par rapport au trimestre précédent.

La production de la Model 3 qui était censée transformer Tesla en un
producteur de masse, s’est accélérée et enregistre une hausse de 15 % par rapport aux trois mois précédents. Pendant plusieurs mois, le constructeur de Tesla a éprouvé des difficultés à augmenter la production de cette voiture plus compacte et moins chère que les Model S et Model X de la marque.

Elon Musk a même repris directement les rennes des chaînes de production. Tesla est bien sûr conscient de devoir également tenir la qualité à un moment où il s’apprête à expédier au printemps les premières Model 3 en Europe, où aucune faveur ne lui sera permis.

Un coup sévère porté par Wall Street

Le groupe a par ailleurs annoncé une baisse des prix des Model S, Model X et Model 3 de 2.000 dollars aux États-Unis afin de « compenser partiellement la réduction de la déduction fiscale fédérale sur les véhicules électriques » qui baissera de 7500 dollars à 3 750 dollars en janvier.

Pas suffisant aux yeux de Wall Street pour qui le groupe n’a pas assuré la livraison de tous les véhicules prévus et donne un coup sévère au cours de l’action.

Le fonds Citron Research qui avait d’abord parié à la baisse sur le titre puis changé d’opinion sur le constructeur américain de voitures électriques en passant à une position d’achat sur le titre, ne doit plus savoir sur quel pied danser !

Laisser un commentaire