Quand le Ministre irlandais des Finances nie avoir connaissance des hypothèques PTSB détenues par des Fonds Vautour


Articles / mardi, septembre 18th, 2018
Partagez autour de vous !

La banque irlandaise PERMANENT TSB a vendu son portefeuille de prêts controversé Project Glas à une filiale du fonds vautour Lone Star pour environ 1,3 milliard d’euros. En septembre 2018, le ministre des finances Paschal Donohoe dit qu’il ne sait pas combien d’hypothèques ont été vendues à des fonds vautours, bien qu’il détienne 75 % des parts de Permanent TSB ! 

Interrogé sur la vente de prêts hypothécaires, Paschal Donohoe, qui détient une participation de 75 % dans a banque irlandaise Permanent TSB (PTSB), nie avoir connaissance de cette information.

Dans une réponse écrite à une question parlementaire posée par la sociale-démocrate Catherine Murphy, Paschal Donohoe déclare :

« Mon ministère ne détient pas l’information recherchée (…) Des représentants de mon ministère ont communiqué avec le SSPT et lui ont fourni la réponse suivante : En ce qui concerne la composition du portefeuille par type de prêt (variable, fixe et tracker), il reflète globalement la composition du portefeuille global de prêts de la Banque. »

Start Mortgages, qui est lié au fonds vautour américain Loan Star, a pris près de 11.000 propriétés dans le cadre de l’accord controversé avec PTSB.

« Obtenir des informations à ce sujet, c’est comme essayer de franchir le mur de Berlin » Catherine Murphy, députée sociale-démocrate

Le député Murphy a dénoncé l’approche du ministre des finances en affirmant : « Obtenir des informations à ce sujet, c’est comme essayer de franchir le mur de Berlin« 

Bien que le ministre Donohoe affirme qu’il ne connaît pas le nombre d’hypothèques vendues, il admet qu’il peut rencontrer le chef de la banque en personne et poser des questions sur les fonds vautours.

« Je rencontre directement les PDG de chacune des banques de temps à autre et les ventes de prêts seront à nouveau inscrites à l’ordre du jour, le cas échéant « , a-t-il déclaré.

Il insiste par ailleurs sur le fait qu’il ne sait toujours pas quels prêts la banque a vendus, même s’il est l’actionnaire majoritaire.

Le porte-parole des finances Michael McGrath déclare : « Le ministre se présente comme un spectateur dans tout ce processus et, comme par hasard, ne fait pas remarquer que la banque lui a déjà demandé ou lui demandera officiellement son avis. »

7.400 hypothèques de propriétaires-occupants

PERMANENT TSB a vendu son portefeuille de prêts controversé Project Glas à une filiale du fonds vautour Lone Star pour environ 1,3 milliard d’eurosLe portefeuille contient 10.700 prêts immobiliers, que la banque a qualifiés de «prêts non productifs».

Un total de 7.400 sont des hypothèques de propriétaires-occupants, alors que 3.300 sont des propriétés d’achat-à-louer.

Le PTSB, détenu à 75% par l’État, a déjà défendu son plan de cession du prêt Project Glas.

Des ententes d’hypothèque rejetées en cas de vente

En février 2018, le ministre des Finances, M. Paschal Donohoe, déclare qu’il était conscient des préoccupations de certains propriétaires qui ont conclu un accord de prêt hypothécaire avec le PTSB et que leurs contrats pourraient ne pas être honorés par l’acheteur du portefeuille de prêts.

À l’époque, Il souligne que certains propriétaires ayant déjà pris des arrangements avec la banque au sujet du remboursement de leur dette, comme des ententes d’hypothèque fractionnée, pourraient voir leur contrat rejeté si les prêts sont vendus.

Le ministre n’a pas nié que c’était une possibilité, déclarant:

« Je suis très conscient, comme vous l’avez souligné, qu’il y aura des gens qui auront restructuré leurs hypothèques et qui devront à nouveau s’engager avec le prêteur à l’avenir et je suis conscient de l’inquiétude qu’ils auront. »

Des familles irlandaises « jetées aux vautours »

L’organisation irlandaise des détenteurs d’hypothèques (IMHO) a condamné la vente, déclarant qu’il est “scandaleux que des familles irlandaises aient été jetées aux vautours par une banque qui n’existe que grâce au soutien de l’Etat et aux fonds du contribuable”.

Aujourd’hui, c’ est un désastre pour les familles qui ont essayé de s’engager avec la banque et ont trouvé PTSB réticente à accepter des restructurations de prêts, étant à la merci de Loan Star”, déclare le groupe. 

 

 

Laisser un commentaire